📌 📅 Agenda - Danielle Dibbens - Tellington TTouch praticienne pour chevaux, Thermographie et Massage sportif

Déplacements

Tous les deux semaines, Brantôme, Confolens, Eymet, Marminiac

20/21 septembre - Clinic David Landreville, Dorres, FR.

🌍🚗 Déplacement Cantal - Suisse - Alsace - Grenoble 
24/25 septembre - Stage d'initiation Tellington TTouch en anglais, 15700 Pleaux, Cantal

🌍🎓 (24)26-29 septembre 2022 -
Formation professionnelle Wangi Suisse ANNULÉ

29/30 septembre 2022 - stage d'initiation Tellington TTouch 01140  Saint-Étienne-sur-Chalaronne (Macon/Lyon) 
02/03 octobre 2022 - stage d'initiation Tellington TTouch  MOLLKIRCH - Strasbourg, Alsace  
04 octobre - Bâle
05 octobre - en transit, séances possibles en route Bâle->Angoulême

18 octobre - stage en ligne d'initiation Tellington, inscription ouvert, les vidéos sont disponibles

fin d'octobre 2022 - stage d'initiation Tellington Poitiers

19 (ou 26) novembre 2022 - programme des stages Tellington Dordogne (jeune cheval, cheval âgé/convalescent)

2023


le sud au printemps 2023 ?  Les hôtes peuvent me contacter....

Pas de stage près de vous ?  
Regroupez les amis et vous pouvez accueillir un stage chez vous...
- ou prenez un stage en ligne !
Plus d'information sur les stages

Message privée
msg privé

Déplacements sont sur demande, prenez contact si vous êtes intéressé. Si je suis près de chez vous parfois, c’est possible d'ajouter les séances/journées privées ou les stages cependant ma disponibilité, n’hésitez pas à demander pour profiter de l'opportunité. Les tarifs et conditions sont disponibles sur demande

📺 Stages en ligne interactifs 2022 [voir tout]

⭐ 18 octobre
Détente, Équilibre et Proprioception avec La méthode Tellington pour chevaux (initiation) Inscription ouverte - nouveau avec ce format, toutes les vidéos sur la plateforme seront disponibles avant nos séances Live en octobre [inscription] (4 semaines)
18 octobre à confirmer Soutenir votre cheval hypersensible et anxieux avec Tellington TTouch (4 semaines)
[indiquez votre intérêt] pour ce stage et je confirmerai les dates
fin d'octobre ou mi-novembre à confirmer Connexion, Souplesse et Proprioception avec La méthode Tellington pour chevaux (approfondissement) (6 semaines)

03 janvier 2023 Les cavalier(e)s et gardien(ne)s équilibré(e)s - démarrez la nouvelle année avec un travail sur vous (4 semaines)
[inscription
04 janvier Les ânes timides, craintifs et anxieux : préparation pour le parage et le dentiste - avec le Tellington TTouch Inscription ouverte pour regarder les vidéos en demande en avance des lives en janvier. [inscription] (4 semaines)


Bienvenue sur mon blog !
N’hésitez pas à partager le site avec Facebook - ou partager les articles avec les boutons en bas de chaque article.


Pour plus d'information sur mes services vous pouvez visiter les pages :
Tellington TTouch,
Thermographie Equine
N'hésitez pas à partager / Feel free to share

Stage David Landreville - parage avec la coeur

Je n'attendais pas que l'approche humaine de David me toucherais autant.  Je suis tombé sur son travail quand j'ai cherché des images des pieds d'âne saines en 2016, il avait un album sur son page FB avec des superbes images.  Je suis son travail depuis cette époque où je me suis formé pour parer les pieds d'un âne en manque de soins.  Sur son site FB, il poste des images très belles des pieds, il a une envie de partager ses savoirs.   J'ai adopté certains de ses techniques, mais sur des autres, j'avais encore des questions.  

En gros, il parle de construire les tissus moues dans le pied en facilitant le mouvement par améliorer le confort de l'arrière du pied.  Les pieds parés ressemblant aux pieds qui ont été usés normalement.  Aussi, il utilise des parages très réguliers, minimum 3 semaines, mais toutes les semaines ou tous les 10 jours sera encore mieux - qui me convient, comme ça les parages sont moins d'ajustement pour le cheval, le cheval garde un pied plus équilibré plus souvent, et il y a moins de travail chaque parage. J'ai intégré ça dans mes parages et je suis contente avec les résultats (bon, cet été j'ai laissé les pieds de mes chevaux trop longs en attendant qu'il pleuvait... pour rendre le boulot plus facile !)  

J'étais assez intéressé pour m'inscrire sur un stage quand l'opportunité s'est présenté en France, dans les très beaux Pyrénées en plus.

Dans tout que j'ai lu, je ne me suis pas préparé pour son approche émotionnelle vers les chevaux.  Ces premiers mots sur le stage, quand il explique qu'il ressentit son parage, il pense bien sûr, mais il ressentit avec son cœur, il écoute le cœur du cheval, il est dans l'observation du cheval, il pare le cheval avec la permission du cheval, il fait attention à lui et son état, il préfère parer en liberté pour que le cheval puisse librement parler…  Le physique, le mental et l'émotionnel sont très liées... L'intuition pour lui est-ce que vous ressentez en fonction de votre expérience. "Je ne vous apprends pas à parer, mais à prendre tout en considération pour prendre de meilleures décisions."   

On était sur une montagne avec un paysage magnifique, avec un cheval qui attendait tranquillement son parage endormi au milieu de nous tous.  Tout qu'il a dit au début de ce stage a vraiment collé avec l'approche de la méthode Tellington.  Là, je me suis dit que je suis bien ici.

Deux jours remplis avec des questions et des réponses, ce n'était pas un stage pour des débutants, il fallait déjà connaitre son anatomie et avoir un peu d'expérience pour pouvoir suivre confortablement. Peut-être la réponse le plus frustrant c'était "on sait par expérience d'avoir paré mille pieds" ou "par le ressenti", mais souvent clarifié avec quelque chose qu'on pouvait observer avec de plus petite expérience. Sur le stage, il avait des vétos, des maréchaux, des podologues, des maréchales/pareurs, des propriétaires qui faisaient les pieds de leurs chevaux, des bodyworkers, des équi-coachs, une praticienne Tellington(!).... pleins de gens avec qui on pourrait avoir une discussion intelligente sur les pieds et le bien-être des chevaux.  

Un point fort était la sculpture du pied dans le sable.  David nous a construit une modèle idéale en montrant des points de repère.  Puis un pied avec besoin de travail et comment le parer pour un meilleur pied dans la future.  Puis un pied vraiment mal en point, fourbu, complète avec un petit regarde en 3D dedans pour voir le troisième phalange.  C'était un medium très intéressant pour faire les explications.

J'étais pas mal rassuré avec mes parages, c'était à la base pas trop mal et là, j'ai fait mes premiers parages après le stage, je suis plus à l'aise avec l'utilisation de la râpe pour faire ses techniques. Tous les chevaux que je pare ont plus que 20 ans, je suis sûr que je n'affine pas autant que je pouvais parce que le cheval ne peut pas me donner ses pieds pour beaucoup de temps, mais si après chaque parage le pied est un peu mieux, avec des parages fréquents, on peut rattraper sur le prochain parage.  Cette liberté de se fier au cheval, à nous même et de ne pas être attaché à pouvoir tout faire, soulage. Reste à pouvoir garder le rythme des parages entre mes déplacements.... 

J'ai pris très peu de photos, mais voici l'âne sur le deuxième jour avec David couché au sol, l'âne aussi couché, pour pouvoir le parer en confort.  Je suis resté avec le penser qu'il faut qu'on produise plus de soigneurs des pieds avec cette approche..


David Landreville- On the Vertical | Facebook

Photos de David

N'hésitez pas à partager / Feel free to share

Comment le TTouch peut-il aider les ânes ? - How can TTouch help donkeys?

Les gens qui ne le connaissent pas le TTouch ont parfois du mal à le comprendre.  Est-ce un travail energetique ? une libération des fascias ? un massage ?  La difficulté provient de la multitude de situations dans lesquelles le TTouch peut apporter des solutions - et notre desire en tant que humain de mettre une étiquette sur tout !  Le Tellington TTouch est l'élément toucher de la méthode Tellington, et donc seulement UN component des outils de cette approche.  Les autres outils comprennent les observations détaillées, les exercices au sol et les bandes corporelles Tellington.  Dans tous ces éléments du travail, nous influençons le corps et sa posture et donc sans aucun doute l'énergie et les fascias, mais c'est un travail sur le corps ET le cerveau et donc ma façon préférée pour l'expliquer est de parler du système nerveux, de la conscience corporelle et de la disponibilité du corps.  Le base de tout est l'écoute de l'âne dans nos interactions, trouver des solutions aux problemes de comportement et faire de l'entrainment - avec le bien-être de l'âne au centre de tout.  Le fait d'avoir pleins d'options nous permettre de trouver des solutions adaptés aux individus.

Pour ceux qui connaissent le Feldenkrais, le TTouch a beaucoup de sens, la méthode a ses origines dans ce travail qui a été développé pour les personnes, il a aussi un élément de toucher et de mouvement.  Les principes de base consistent à aider le corps à utiliser tout son potentiel en lui rappelant toutes les différentes façons dont il peut bouger.  Cela développe la conscience du corps et élimine les tensions.  Cela peut encore vous sembler incompréhensible, et je vous invite à essayer une leçon de Feldenkrais pour vous aider à comprendre.

En ce qui concerne les ânes... Je donne un coup de main à une association qui sauve des ânes.  Je veux partager avec vous la façon dont j'utilise le TTouch pour vous donner une meilleure compréhension des possibilités et, je l'espère, vous motiver à faire du TTouch avec vos ânes !

Il y a différents types de situation avec les ânes de l'association, la façon dont j'utilise le TTouch varie dans chaque situation.  Je sélectionne les outils TTouch qui sont les plus pertinents pour chaque âne en fonction de sa situation.  Voici quelques exemples : 


L'âne craintif ou timide

Il peut s'agir d'un âne intouchable ou difficile à approcher, ou encore d'un âne qui craint le toucher sur une partie de son corps, par exemple ses membres.  Nous voulons que les ânes soient suffisamment confiante en nous pour que nous puissions les toucher partout, leur mettre facilement un licol et lever facilement tous leurs pieds.  Pour un animal de proie, avoir un pied retenu peut être très effrayant - cela signifie qu'il ne peut pas s'enfuir ou se défendre - et c'est encore pire si ses pieds sont douloureux ou il a un mauvais équilibre !  Si l'âne est difficile à approcher ou à toucher, j'utilise souvent le renforcement positive pour le motiver à interagir, avec des jeux tels que "touche le" et "suis-moi".  Cela creer les bases pour pouvoir mettre le licol avec leur coopération, cela stimule leur curiosité et les aide à sortir du mode combat ou fuite.  Pour certains, cela se passe très vite, pour d'autres, où la peur de l'homme est si bien installée, cela peut prendre beaucoup plus de temps pour changer l'état et les réponses de leur système nerveux autonomique...... 

Le travail à distance avec la baguette Tellington ou le TTouch peut être utile pour les habituer aux gestes utilisés pour toucher leur corps un peu plus loin dans le processus.  Ce n'est pas un travail de desensibilisation mais plus habituation, on travail en dessous leur seuil de peur.  Nous avons beaucoup de façons différentes d'utiliser notre main pour toucher les ânes, parfois en glissant sur les poils, parfois en soulevant ou en déplaçant la peau dans un mouvement circulaire.  Chaque façon le toucher est un peu différente et l'objectif est de trouver quelque chose que l'âne aime vraiment et peut accepter - chaqu'un a ses preferences et tolerances tactiles - quand on peut commencer à travailler le toucher et à libérer de l'ocytocine - l'hormone de la confiance - on est encore un pas plus loin sur le chemin de gagner leur confiance.  

Certains ânes aiment les gens ET apprécient le toucher, mais peuvent avoir peur d'être toucher sur une zone particulière, peut-être parce qu'ils ont eu une blessure ou douleur, ou ils ont eu une mauvaise expérience. Le processus est très similaire pour eux, avec l'avantage de pouvoir les mettre en confiance en touchant des zones qui ne les inquiètent pas, et puis de parvenir à toucher la zone difficile.  Il se peut que la zone soit encore douloureuse ou tendue et que le travail tactile puisse la réduire les tensions - mais vous devez d'abord établir une confiance suffisante pour qu'ils vous permettent de toucher la zone.....  

L'âne âgé 

Actuellement, tous les ânes très âgés dans l'association sont des femelles, je les appelle donc les grand-mères.  Elles sont des acros des TTouch ! Ces dames ont des problèmes physiques comme l'arthrite, leur corps ne sont plus aussi souples et élastiques qu'avant - mais vous seriez surpris de voir à quel point elles peuvent se déplacer lorsqu'elles ont accès à un nouveau champ, et même à 40 ans, elles sont capables d'un galop et des saut des moutons !  

Pour les ânes âgés, je fais beaucoup de toucher, afin qu'ils aient une bonne conscience de leur corps, un bon équilibre et qu'ils soient très détendus, ce qui leur donne la meilleure chance de gérer leurs problèmes corporels, de continuer à bouger suffisamment pour éviter des douleurs liées à l'arthrose et de bien dormir.  Le stress peut provenir de facteurs physiques ou mentaux tels que la douleur, la peur ou l'anxiété (si tout cela vous semble familier, cela nous concerne aussi...). Si nous pouvons contribuer à réduire ces facteurs, nous pouvons espérer un système immunitaire plus performant et une utilisation plus efficace de l'énergie, ce qui peut être utile lorsque nos ânes n'ont plus beaucoup de dents fonctionnelles et qu'il peut être difficile de leur fournir suffisamment d'énergie. 

Souvent, un meilleur équilibre et un travail sur la proprioception peuvent les aider à mieux supporter certains soins de routine comme les visites chez le maréchal-ferrant.

L'âne jeune 

Ces ânes sont souvent "faciles" dans le sens où ils n'ont pas connu la cruauté humaine ou les mauvais traitements, et il s'agit simplement de leur montrer ce qu'est la vie, de leur apprendre des compétences qui les aideront dans leur nouveau foyer adoptif.  Il peut être intéressant de voir comment ils apprennent différemment en fonction de leur caractère, certains sont plus confiants que d'autres.....

La méthode Tellington nous donne d'excellents outils pour travailler avec les ânes de manière respectueuse, calme et douce, et il est extrêmement gratifiant de voir les ânes sortir de leur coquille et devenir plus courageux.  En plus, en tant qu'effet secondaire, nous aussi benificerons du travail en developant nos competances dans la proprioception en motricité fine pendant l'apprentissage !

Si vous pensez que le TTouch pourrait convenir à vos ânes, une formation interactif est prévu cet été en français ! [inscription]



🇬🇧

How can TTouch help donkeys?

Sometimes people who don't know much about TTouch find it hard to understand.  Is it energy? Is it fascia release? Is it massage?  The difficulty stems from the multitude of situations where TTouch can provide solutions and our desire as people to put a label on everything...  Tellington TTouch itself is the touch element of the Tellington training method, and so that means it's only one set of tools within the method.  Other tools include detailled observations, ground exercises and Tellington body wraps.  In all aspects of the work we are influencing the body and it's posture, so without a doubt influencing energy and fascia, but it's a mind AND body approach, my favourite way of explaining is to talk about the nervous system, body awareness and body availability.  The basis of everything is listening to the donkeys... in our interactions where we may be finding solutions to behavioural problems and training issue - the donkey's well-being is the central aspect.  The fact that we have so many options allows us to adapt to the indivual - and we all have our very own unique nervous system.

For those familiar with the method Feldenkrais TTouch makes lots of sense, the method has its origins in that work which was developed for people, it has both a touch and movement element in the same way TTouch does.  The basic principles involve helping the body to use its full potential by reminding it of all the different ways it can move.  This develops body awareness and removes tension.  This may still sound unintelligible to you, and I would invite you to try a Feldenkrais lesson to help you understand.

When it comes to donkeys... I am currently helping out with a charity that rescues and rehomes donkeys.  I want to share with you a little of how I am using TTouch to give you a fuller understanding of the possibilities and hopefully motivate you to do some TTouch with your donkeys!

There are different types of donkeys at the association, how I am using TTouch varies in each situation.  I select the TTouch tools which are most relevant for each donkey depending on their situation.  Here are a couple of examples: 

The fearful donkey

This can vary from being untouchable or difficult to approach, to being concerned about touching one particular body part such as their legs.  We want the donkeys to be confident enough that we can touch them all over, put on head collars easily and pick up all of their feet easily.  For a prey animal, having a foot held in the air can be very scary - it means they can't run away or defend themselves - and even worse if they have sore feet or bad balance !  If the donkey is difficult to approach or touch, I will often use positive reenforcement training to motivate them to interact, with games such as "touch this" and "follow me".  This lays the base for being able to put the head collar on with their co-operation, it stimulates their curiosity and helps take them out of the fight/flight mode.  For some this takes no time at all, for others where the fear of humans is so well installed, it can take much longer to change their nervous system default..... 

Work with the wand or TTouch from a distance can be helpful for getting them used to the gestures used for touching their bodies a little further on in the process.  We will be working underneath their threat threshhold while habituating them to these movements.  We have lots of different ways to use our hand to touch the donkeys, sometimes sliding over the hair, sometimes lifting or moving the skin in a circular motion.  Each way of touching feels a bit different and the goal is to find something the donkey really likes - which might be different to the touch his friend really likes.... to start doing touch work and releasing Oxytocin - the trust hormone.  

Some donkeys do like people AND enjoy touch but may be fearful about touch in a particular area, perhaps they have had a previous injury / pain / bad experience, the process is very similar for them, with the advantage that you can build confidence by touching areas they don't have any concerns over and slowly build up to being able to touch the area of difficulty.  It might be that the area still has pain or tension and the touch work can reduce this - but first you have to build enough trust that they will allow you to touch the area....  Often better balance and work on proprioception can help them cope better with some routine care such as farrier visits.

The elderly donkey 

Currently all the really elderly donkeys at the association are female, so I call them the grandmas.  These ladies have some physical issues such as arthritis, their bodies aren't as supple and elastic as they once were - though you'd be surprised by how well they can move when they get access to a new field, even at 40 years old they are capable of a buck and a galop.  

For the elderly donkeys I do a lot of bodywork, aiming at them having great body awareness, great balance and being very relaxed, thereby giving them the best chance to manage their body issues, keep them moving about enough to keep the arthritis at bay and gets lots of good sleep.  Low stress equals a healthier immune system, stress can come from physical and mental stressors like pain and fear or anxiety, (if this all sounds a bit familiar, it's relevant to us too...) so if we can help reduce these we can hope for a better performing immune system and more efficient use of energy - which can be relevant when our donkeys don't have so many functional teeth any more and getting enough energy into them can be a challenge.  

The young donkey

These guys are often "easy" in the sense that they haven't known human cruelty or abuse, and it's simply about showing them what life is about, learning life skills that will help them in the new adoptive home.  Teaching them to lead, pick up feet, walk over unusual surfaces and possibly long reining too.  It can be interesting to see how they learn differently based on their characters, some are more confident than others....


The Tellington method gives us great tools to work with these donkeys in a respectful, quiet and gentle manner, and it's hugely rewarding to see the donkeys coming out of their shells and getting braver. In addition, as a side effect, we also benefit from working on our fine motor skills and proprioception while we learn !

Scroll up for donkey pictures in the French version of this article.

If you think TTouch would be good for your donkeys, then there is a course coming up this summer online in french !

N'hésitez pas à partager / Feel free to share

Le foin qui chauffe

Quand le foin n’est pas assez sec…..  Une autre utilisation de ma caméra infrarouge….  La saison du foin est toujours stressante n’est pas ?  Il faut connaitre comment faire du bon foin pour les chevaux.  On est à la merci du temps pour bien sécher le foin et il faut bien choisir son moment.

On ne veut pas voir ça - une, voire plusieurs, balles qui chauffent parce que pas assez sec…. En fait, vous ne le voyez pas, c’est visible ici grâce à la caméra infrarouge qui mettre en image les températures sur les surfaces des objets. (Vu de près dans l’écran de la caméra, l’image est animée, pareil à un feu avec la chaleur qui sort….)  Avec un thermomètre au foin ou en mettant vos mains un peu dedans la balle, c'est aussi possible de se rendre compte que ça chauffe.  Si en plus les balles sont très serrées, on s'inquiète... Image insert – Ces balles de foin étaient dehors pendant au moins 3 jours, là, on les voit le matin quand il fait 15 degrés, la température maximale sur le point chaud de cette balle est à 30 degrés… qui veut spéculer sur la température interne de la balle ?  Qui souhaite parier sur la moisissure qui sera présente quand on l’ouvre dans quelques mois ? Bien sûr l'expérience m'a poussé de faire quelques recherches et j'ai trouvé cet article qui est assez complet sur le sujet : 

Est-ce qu'il y a toujours une fermentation dans le nouveau foin ?  J'ai toujours compris que c'était dans l'enrubannage qu'on cherche de la fermentation, et là, avec une humidité plus élevée, on exclue l'air pour pas avoir de la moisissure.

On parle de "curage" (curing en anglais) qui est pourquoi ce n'est pas conseillé à donner du nouveau foin, mais d'attendre quelques semaines (voir mois pour certains), mais j'ai eu du mal à trouver une autre explication que d'attendre que la période où il y a un risque de fermentation est passé. Si vous avez une ressource, je suis partante.

Les chevaux sont très sensibles à la poussière et à la moisissure (et au gout dans mon expérience 😆), beaucoup plus que les vaches. Ce lot de foin est venue avec trois drapeaux rouges - il a plu dessus, il était mis en balle trop tôt et les balles sont très lourdes... 5-10 des balles ont eu des fortes signatures thermiques.

J'ai mis ma caméra sur notre foin (qui était assez sec) quand c'était rentré et quelques jours plus tard, aucune signature thermique...

Lire plus

Article qui sur l'échauffement du foin: 
Quelles sont les causes et conséquences de l’échauffement du foin ? (arvalis-infos.fr)


N'hésitez pas à partager / Feel free to share

La perception, l'expectation et les idées préconçues

La force, la dominance et la violence et leur association aux outils...

Tout outil équestre est concerné avec nos perceptions de négativité et positivité : la selle (avec ou sans arçon ou monte à cru), le mors ou sans mors, la longe et la liberté... Et puis considérons nos mains ? Nos talons ? Nos énergies ?  La pression peut être appliquée avec tout sort de manière et je pense nous avons tous vus des utilisations néfastes de tous ces outils.  Malheureusement, il reste beaucoup de violence dans le monde équestre, si nous sommes entourés de ça, c'est normal d'un certaine façon de voir de la potentielle pour l'inconfort par tout aussi, au lieu de voir et réfléchir sur comment ça peut aider les chevaux.  

Récemment j'ai fait une séance individuelle avec quelqu'un qui tenait à me prévenir qu'elle n'était pas encore convaincue par la méthode Tellington parce qu'elle ne supporte pas l'utilisation de la force ou la dominance avec ses chevaux.  Hmm... me voila perplexe.  La force et la dominance ?  Oui, c'est bien sa perception de certaines choses dans la méthode.  Si vous avez travaillé avec moi ou vous connaissez la méthode, vous comprenez déjà pourquoi j'étais perplexe, sinon, je vous assure que la méthode est justement une moyenne de travailler avec les chevaux dans la coopération, la compassion et l'empathie, on fait tout pour être douce et subtile avec nos gestes et de faire en sort que le cheval n'a pas d'inconfort, pas de peur et il comprendra bien (et il est capable de faire) ça qu'on l'invite à faire.  

Je ne suis pas toute suite lancée dans la défense, je voulais attendre à mieux comprendre cet avis pour pouvoir aider la personne à mieux comprendre la méthode.  Avec quelques élaborations, on retrouve plus de détails sur comment cette perception a pu se former.  Ma cliente n'avait pas d'expérience précédente de la méthode.  Mais elle a lu le livre - le gros, "éthologie et travail avec la méthode Tellington".  Il y a quelques éléments qui l'ont frappé. 
Il y a une chaine. 
Il y a un gros mors effrayant. 
Il y a un restreint avec deux cordes. 
Et là je commence à comprendre un peu mieux qu'est que se passe dans sa tête…

Avec que les photos, sans compréhension du moyen qu'on utilise ces outils, un jugement est formé basé sur nos préconceptions de ces équipements.  On forme nos opinions basées sur notre expérience. Peut-être dans notre expérience : 

  • Une cravache est faite pour taper. 
  • Une chaine est là pour le contrôle. 
  • Un mors pour permettre à freiner et contrôler un cheval.
  • Deux cordes sont forcément pour retenir ou contrôler un cheval.
Considérons nos perceptions, si je vous demande de choisir entre d'être touché avec une plume ou une épingle de sécurité, que direz-vous ?

La plume forcément ?  Mais si avec la plume je prends le parti avec la pointe et je vous pique avec... 

Quelqu'un sadique (ou qui a déjà vu l'exemple) choisira l'épingle toujours dans cet exemple... et là, je la caresse doucement avec la tête de l'épingle qui est bien fermée...

Nos expectations influencent nos choix. 

C'est vrai pour les chevaux aussi, je suis souvent dans la quête de changer leurs expectations et les donner des expériences sympas quand c'est évident qu'ils ont eu des mauvaises expériences.

Mon expérience avec le Tellington m'a montré : 

Une cravache - nous on l'appelle la baguette magique ou "wand" - le wand nous permettre de toucher le cheval (avec délicatesse) pour travailler la proprioception et donner des signaux aux zones loin de nous, les membres, le dos par exemple, il nous permet aussi de guider - quand c'est positionné devant le cheval par exemple - qui l'aide à comprendre nos gestes, c'est généralement plus clair de les apprendre avec le wand - même si après on l'utilise qu'une geste de la main.  On ne s'agit pas avec la cravache pour faire peur... Jamais pour taper le cheval, et quand j'ai montré un exercice aux clients cette semaine, elles étaient très surprises et ont ajouté le commentaire mystifié "et donc tu ne tapes pas ?!? C'est super léger ! - on ne nous apprend pas à utiliser les cravaches en fait, j'ai vu que les gens taper avec..."  Quelle triste vérité.

Nous avons depuis des années remplacé la chaine avec une longe souple "le zéphyr" ou "la longe de Lama".  (Les deux sont ajustés sur la muserolle du licol pour éviter tout inconfort pour le cheval.)  Je n'ai pas encore la chaine Tellington dans mon équipement - plutôt parce que je suis peu courageuse et je ne veux pas avoir cette conversation chaque fois que je le sors pour travailler un cheval...  Aussi parce que c'était très peu utilisé dans ma formation et je cherche à alléger le poids sur la tête des chevaux.  Mais voilà je parle de mon expérience, quand j'ai utilisé la chaine sur les formations, c'était attaché sur le côté et ça servi pour certains chevaux sensibles ou des chevaux de sport qui avait besoin des signaux petits - mais très clairs, la chaine permettre de faire ça avec un mouvement d'un lien sur la chaine. 
On voit la chaine et avec nos expectations, on présume que c'est là pour contrôler et infliger une pression, mais si vous regardez bien l'attache dans le livre, vous voyez que ça ne serre pas et c'est souvent attaché qu'un côté du licol…  Ce n'est jamais sensé d'être tiré dessus - pas plus que la longe - et les coups de longe sont interdits ! (C'est là que mes élèves m'entendre dire avec espoir - restez devant - les mains vers l'avant - léger sur la longe !)

Je n'ai pas non plus le mors Tellington parce que je ne travaille pas avec des gens montés ET ce n'est pas un outil qui est adapté pour tout le monde.  Je trouve qu'on a assez de choses à apprendre sur l'utilisation de nos corps et nos mains sans discuter des mors.  Mais, sur ma formation, j'ai vu des transformations dramatiques dans les chevaux compliqués simplement en portant ce mors dans leur bouche pendant le travail à pied AU PAS.  Avec mes compréhensions de la connexion de la langue et l'hyoïde au postérieur du cheval, je comprends beaucoup mieux comment ça marche.  Aucun besoin en fait de toucher les rênes... mais si on va le faire c'est clairement avec les mains très légères.  C'est un mors similaire à ça qu'on peut voir en équitation western. Pas pour les débutants celui-là.

Les deux cordes... Dompté le tigre - c'est une position ou on peut attacher un cheval avec deux longes, ça fait un effet semblable aux attaches américain qu'on voit partout dans les zones de pansage ou le cheval est attaché les deux côtés.  La différence est que l'attache est coulissante et le cheval peut bouger un peu, surtout avec la tête, il permette d'enseigner un cheval qui tire au renard / un jeune cheval / un cheval qui ne connait pas l'attache comment être à l'attache paisiblement sans attache fixe.  Il fournit un moyen de contenir le cheval sans le retenir - c'est à essayer en tant que cheval pour bien comprendre cette différence de ressenti entre CONTENU et RETENU.  J'ai utilisé cette technique en plusieurs situations, y compris un cheval très réactive qui mordait pour pouvoir soigner une blessure.  C'est une position de travaille, le cheval n'est pas en fait "attaché", pour l'exercice.  


Point suivant pour les deux cordes, nous avons aussi un exercice ou nous avons deux personnes qui conduisent le cheval en main !! Est-ce parce que le cheval est difficile à contrôler ?  Non, là, vos expectations peuvent vous tromper encore une fois... C'est pour lui offrir une autre expérience de son corps, peut-être pour lui aider à apprendre à voir quelqu'un sur son côté droit (oui, il y a toujours des chevaux qui ont du mal avec ça), ou pour lui aider d'avoir plus de rectitude ou de l'influencer à changer sa posture - un cheval avec une portée de la tête très haute peut trouver comment marcher avec sa tête plus bas.  En bonus ça peut aider les gens à apprendre à communiquer entre eux et d'avoir un bon planning d'où ils vont !!  (C'est le pigeon voyageur pour ceux qui suivent les exercices, et oui une variation coulissante existe, la ligne d'abeille.)


Ça m'a tellement fait réfléchir sur nos perceptions, nos expectations, en nos idées préconçues que j'ai senti le besoin de faire ce petit blog.   C'est possible qu'il y ait des autres personnes qui ont eu les mêmes perceptions parce qu'ils ont d'expérience de la culture équestre qui utilise les outils d'une façon plutôt contraignante.  Ces personnes, en fait, sont justement les personnes qui trouvèrent la méthode Tellington super intéressant pour leurs chevaux.  La violence, dominance et la force ne sont pas de tout notre genre... C'est la gentillesse qu'on cherche à appliquer.  Pour moi ça passe par l'éducation, la conscience de soi et la compréhension de comment nos gestes peuvent être ressentis en tant que cheval.  Il n'y a rien de mieux qu'une petite simulation en stage pour mieux comprendre.

Ma cliente bien sûr, était super contente de sa séance, vu que j'ai montré la vraie essence de la méthode et ces bienfaits - et j'ai pu expliquer et montrer certaines utilisations des outils - je la remercie pour son ouverture - quand même malgré ses doutes - et pour tout que j'ai appris avec cette situation.  Si vous avez vu le livre et vous êtes tombé dans le même piège, n'hésitez pas à s'inscrire sur un stage ou prendre RDV pour une séance individuelle, je peux vous aider à mieux comprendre le reste du livre aussi, il y a beaucoup d'outils dedans qui sont super intéressants à apprendre pour développer votre contrôle moteur fin, aider les chevaux d'avoir plus de possibilités avec leurs corps et améliorer votre relation avec votre cheval.

Restons ouvertes aux nouveaux apprentissages.  Ce que nous apprenons dépend de nous, pouvons-nous voir au-delà de nos attentes et observer réellement sans jugement ?

On va vers un monde avec plus d'empathie et compassion, plus de légèreté et de coopération. 
... Au moins j'espère ! 

N'hésitez pas à partager / Feel free to share

Belonging and priming….. words only go so far

Belonging and priming….. all of our words matter. The environment matters. (Perhaps why zoom lacks a dimension in terms of communication ?) The emotion and body language matters. How we feel matters. How they feel matters. (Studies show that someone sitting on a hard chair vs a soft chair will perceive things differently…) (someone holding a cold drink vs a hot drink etc) The coherence between our thoughts and our words/ language matter.

Or our lack of them - Yes I am a work in progress.

I will retain/freeze rather than express myself. This can be damaging for both me and the other person.

Words themselves are the least important. I was privileged to spend three days with the German speaking ttouch practitioners. A fascinating experience from a communication point of view. I rarely understood every word but so much of the essence of what we communicate is communicated in the body language, tone of voice, volume, breathing rate, emotional response…. (And yes, I do need to learn more German because words add richness to the language and it will be easier! I’m seeing another working student placement in the future….)

This experience of not fully understanding the language (many kind people helped out when necessary) was fascinating for me. I imagined being an animal (horse, dog, donkey etc) and being in a situation where there was clearly a task to do, how much would I understand based on gestures and body language ? When did I need clarification with actual words? And then there were situations where the context was so clear that understanding became really simple - where I was very familiar with the tasks, for example, or where I knew the subject really well.

As a non-German speaker I was a bit of an interloper on this event, so I also explored the sense of belonging… how a smile or someone making sure that I understood gave me a warm, fuzzy feeling of security and belonging. Where someone else’s frustration (not necessarily with me!) or my own insecurity put me on alert and sometimes got me stuck in a funk.

So next time you feel a negative emotional response or lack of understanding after an interaction with people, ask yourself questions, is it really warranted ? Intended ? What does the other person have going on? Or are you stuck in your own head? Or was it just the circumstances that conspired against you having a positive experience.

Ask yourself what could have changed to make the experience better and learn from that.

How might you « prime » the situation for your horse / client to have a positive experience ?

I find that some clients prime me… maybe before I arrive they’ve given me clear instructions to find them, they’ve offered a place to stay or lunch if they know I’ve come a long way. If I arrive to someone smiling, flexible, prepared and enthusiastic… my teaching seems more inspired, I find myself making an extra effort, I might remember more stories and useful details - because my brain is working differently to when someone is clearly stressed, pushed for time, uninterested or requiring me to justify the work or myself…. Where my brain will go into a more stress response mode. (If the neuroscience interests you - Book recommendation - Behave: The Biology of Humans at Our Best and Worst by Robert M. Sapolsky) 

In the first situation together we are in coherence and finding the oneness and following the flow of energy, in the second there are constant road blocks!! While I make every effort to find solutions, that is my job - to help people and animals understand each other and themselves better, the occasional road block is possible, but finding a way round does require participation from both sides!

When I was following the German, a surprising amount of which I could understand - at least on day three - I didn’t focalise on the words I didn’t know, but let it flow over me to gather as much information as possible, the brain in its infinite capacity and search to understand then takes all the pieces of information and together provides a sense. The more information it has, the better and more accurate it’s interpretation. This is not dissimilar to how we learn TTouch. You do not need to understand everything to start. Not understanding can be a roadblock in itself, what do you do when you don’t understand ? Get stuck or look for more information ? If you try, you can get stuck at one roadblock. (I know some people get blocked on the fact we use animal names for our touches and find this difficult to get past, what a shame to miss out on this amazing work because of such a roadblock - but how fascinating to consider what part of the brain might be operating in this situation) 

With each course or exercise or session you get more detail for your picture and your understanding improves.

There were many practitioners with more than 20 years of experience on the weekend - and they keep coming back to learn more… more about themselves, more about the work… If you talk to Linda, she too is still learning…

Ok, as you might have gathered I’m all inspired and can’t wait for the next projects coming up, but for now I’m off to cuddle some donkeys.

N'hésitez pas à partager / Feel free to share

Manipulation des poulains - foal handling without trauma

Pour les poulains pas encore manipulés, voici deux vidéos de Mandy Pretty (la fille de Robyn Hood) avec une pouliche et ses premières expériences de toucher. 

Les vidéos ont des sous-titres avec traduction automatique en français.  

La baguette Tellington: Tellington TTouch - Handling a foal without trauma: Session 1 - YouTube

La corde corporelle : Handling Your Foal without Trauma with the Tellington TTouch Method: Session 2 - YouTube

N'hésitez pas à partager / Feel free to share